La Dordogne économique > Les secteurs d'excellence
L'économie de la Dordogne

 
Un territoire industriel
 
L’industrie occupe plus de 15 % de l’emploi salarié départemental. Quatre secteurs dominent le paysage économqiue périgordin :
  • Le Luxe et les Produits de prestige : une trentaine de secteurs d’activité est susceptible de comporter des marques de luxe. Ces secteurs intéressent les domaines, tels que l’habillement, les accessoires de mode, chaussures, les parfums et cosmétiques, la maroquinerie , les arts de la table, de l’ameublement, des luminaires ; les sorties, voyages et fêtes qui englobent l’hôtellerie, la restauration, mais aussi les vins et spiritueux. De nombreuses entreprises reconnues mondialement ont décidé d'implanter leurs sièges ou leurs ateliers de production en Dordogne comme Hermès, Repetto, Beauty Success, CWD (la sellerie nontronnaise), l'esturgonnière Huso (production de Caviar)
    • La filière Cuir constitue un axe fort de développement pour le département. EN témoigne la labellisation du Pôle d'Excellence Rural Cuir à travers la mobilisation des producteurs et des transformateurs. L'objectif est de produire des peaux et des cuirs de très haute qualité afin d'approvisionner les transformateurs locaux et nationaux : tanneries et maroquineries - selleries.
  • Industrie Agro-Alimentaire : La gastronomie et l'agroalimentaire sont les fers de lance du Sud Ouest. La fabrication de fromages, de biscuits, de pâtisserie, la production de viandes ou préparation industrielle de produits à base de viande demeurent les activités majeures des industries agroalimentaires. Fromarsac, Martine Spécialités, Sobeval ou encore Euralis Gastronomie en sont les principaux établissements.
  • Bois-Papiers-Cartons : la Dordogne est un des premiers départements de France pour les ressources et pour l’exploitation forestière ; 45 % du territoire est représenté par la forêt. Les Papeteries de Condat constituent le plus gros établissement industriel de la Dordogne.
  • Patrimoine et Artisanat d'art : Le département de la Dordogne est réputé pour ses paysages, son art de vivre et son patrimoine. En effet, le patrimoine périgourdin est très varié : que ce soit au niveau historique, culturel ou géographique, il constitue un véritable atout pour le département (en témoigne les 3 millions de touristes par an ainsi que le nombre d'ouvrages classés). Au niveau économique, il faut s'intéresser à tout ce qui est en lien avec le patrimoine matériel qui est le seul vecteur de développement.   
 
L'industrie de la Dordogne, c'est aussi l'innovation dans des niches technologiques : médico chirurgical, électronique, technique, etc.
 
L'artisanat
 
L'artisanat regroupe plus de 250 métiers dont les compétences s'exercent autant dans les techniques de pointe que dans les activités traditionnelles.

Des productions agricoles renommées
 
La Dordogne est un département à vocation agricole : 353 000 hectares, soit 38 % de son territoire sont consacrés à la culture et à l’élevage en 2009.
 
Les céréales recouvrent plus de 80 000 hectares dont 44 % attribués au maïs et un quart au blé tendre. Le tournesol est cultivé sur les trois quarts des superficies développées en oléagineux. Le vignoble (14 000 ha), situé essentiellement dans le Bergeracois, produit des vins renommés tels le monbazillac en vin blanc liquoreux et le Pécharmant en vin rouge.
 
La Dordogne est aussi reconnue pour ses productions de tabac de la variété Burley, de fraises, de noix, de châtaignes ou encore de truffes, pour lesquelles elle se place parmi les premiers départements producteurs.
 
Elle est réputée pour ses foies gras et réalise notamment 40 % de la production régionale de foie gras d’oie.
 
De nombreux produits sont certifiés : entre autres, AOC pour les noix et les pommes, IGP (indication géographique protégée) pour les fraises, le canard à foie gras et l’agneau.
 
 
Des attraits touristiques
 
Grâce à la richesse de son patrimoine culturel, historique et préhistorique, la Dordogne est un département à vocation touristique. Le tourisme y génère 5 % de l’emploi salarié et près d’un emploi sur deux lié au tourisme se situe dans l’hôtellerie et la restauration. La ville de Sarlat et les grottes de Lascaux II comptent parmi les sites les plus visités. 
 
La Dordogne a enregistré dans ses hôtels et ses campings, 3,6 millions de nuitées de touristes, dont 80 % passées dans les campings et 70 % dans le Périgord noir. Plus de 40 % des nuitées sont attribuées à la clientèle étrangère, provenant essentiellement des Pays-Bas et du Royaume-Uni.